Romans


Jean Echenoz

Le Méridien de Greenwich


1979
368 pages
ISBN : 9782707322869
18.50 €
25 exemplaires numérotés sur Velin des papeteries de Vizille


Chacun sait que le méridien de Greenwich se prolonge, de l’autre côté du globe, par une ligne imaginaire, de part et d’autre de laquelle cohabitent, à tout moment, une journée avec la journée du lendemain.
« C’est un scandale », dit Caine, « c’est la preuve que l’on n’est jamais arrivé à concilier le temps et l’espace. » Ce scandale détermine et contamine l’écriture du livre : deux organisations parallèles ne cessent de s’y rencontrer dans la même quête d’un secret dont seul le lecteur connaîtra en définitive la nature.

ISBN
PDF : 9782707325358
ePub : 9782707325341

Prix : 12.99 €

En savoir plus

Nicolas Piantanido (Libération, 1979)

« Marianne raconta à Pierrot une histoire compliquée. Il y avait un aveugle avec un pistolet. Il y avait une île, tout à fait exotique et presque déserte qui recelait un mystère. Il y avait des tueurs et des mercenaires (...) Mais l'histoire compliquée ne compte pas finalement. Ce qui est important, comme dans ce film d'Howard Hawks, c'est le climat. La paresse ou la précision des gestes, également dérisoires, Le ton des paroles échangées : toujours un ton au-dessus ou au-dessous de la gravité des situations. La délicieuse absurdité de cette caricature de série noire. Il est rare de trouver autant d'humour – et une écriture aussi élégante – dans un roman d'action, se dit le Petit bouquiniste, ravi, en refermant le livre et en tournant le bouton de son transistor. “ Quand la vie se met à ressembler au cinéma, dit Albin, il suffit de mettre la radio pour avoir la musique du film. ” »

Georges Raillard (Le Monde, 6 juillet 1979)

 

« On est en pleine série noire. Autour du “ secret ”, les comparses tombent comme des mouches. Husserl, l’exécuteur aveugle, au sens concret du mot, a la main infaillible. Tueurs en loden vert, petits malfrats, patrons à couverture respectable, patronyme à coucher dehors, pauvres poulettes égorgées, tous les clichés, tous les stéréotypes du genre policier – roman ou film – sont mobilisés. Autour du secret d’un inventeur – Byron Caine ! – secret dont la possession met aux prises deux organisations (…) Ce premier livre éveille l'intérêt par sa maîtrise et son tremblé (...) Et le méridien de Greenwich ? dira-t-on. Il est, je crois, le signe de la recherche d'Echenoz. De chaque côté de cette ligne imaginaire cohabitent une journée et son lendemain. “ C'est un scandale, dit l'inventeur, c'est la preuve que l'on est jamais arrivé à concilier le temps et l’espace. ” À suivre. »

 




Toutes les parutions de l'année en cours
 

Les parutions classées par année